2211

La maison Balenciaga.

Posted by CAMILLE

Balenciaga est l’une de mes marques préférées. Leurs sacs sont parfaits, leurs chaussures parfaites, et leurs collections de prêt-à-porter toujours dingues ! Vous l’avez tous compris, je suis accro, et c’est pour ça que j’ai choisi de consacrer mon nouvel article à cette maison, afin de vous faire découvrir un peu son histoire.

Au début, je pensais que Balenciaga était une maison espagnole. Et ce fut un peu ma surprise lorsque j’appris que c’était français. Mais en fait, Balenciaga est une maison créée par Cristóbal Balenciaga Eizaguirre (1895-1972), espagnol qui a fuit la guerre d’Espagne en 1937 pour Paris. Ainsi, Balenciaga est un créateur espagnol qui a marqué la mode française.

ll faut savoir, que le créateur à ses débuts est fasciné par la créatrice Coco Chanel. Il ouvrit sa première boutique à San Sebastian en 1919.

Mais c’est en 1937 que le début de sa carrière commence réellement. Après avoir fuit son pays Cristóbal Balenciaga ouvre sa maison de couture en France au 10 avenue George V. Sa première collection remporte un réel succès. Dix ans plus tard, il commercialise son premier parfum nommé “Le dix”, en référence à l’emplacement de maison. Ensuite, en 1938, il ouvre la première boutique “Balenciaga” toujours au même numéro avenue George V.

En 1962, sort le nouveau parfum “Eau de Balenciaga”, et en 1968 il ferme ses boutiques espagnoles, tout comme sa maison de couture présente sur la célèbre Avenue George V pour se concentrer exclusivement sur la marque Balenciaga.

Il réalisera les uniformes des hôtesses de la compagnie aérienne “Air France”, puis présentera sa dernière collection cette même année 1968 afin de s’éteindre. Il choisit de quitter son milieu de prédilection un peu avant sa mort écœuré par la tournure que prend le prêt-à-porter dans le monde, un brin “vulgaire” selon lui.

Balenciaga va connaître quelques sombres années, avant que Nicolas Ghesquière ne devienne en 1997 le nouveau directeur artistique et ne modernise la marque. En en 2000, la maison est rachetée par le groupe Pinault Printemps Redoute qui ne fait qu’accroître son succès.

Dans les années 2000, et toujours actuellement, la marque Balenciaga a une approche futuriste de la mode, ce qui séduit les modeuses les plus ardues!

Malheureusement, depuis début novembre, le talentueux directeur artistique Nicolas Ghesquière a quitté la maison Balenciaga. Une réelle perte qui on n’espère ne touchera pas trop l’image de la maison.

111

La mode New-Yorkaise

Posted by CAMILLE

Bien qu’auparavant je vous emmenais quelques siècles en arrière pour partager avec vous l’histoire de la mode, j’ai décidé d’en faire autrement pour l’écriture de ce article. Je ne sais pas si on peut à proprement parler de “culture modesque” lorsqu’il s’agit d’évoquer la mode new-yorkaise, mais peu importe !

Installée depuis plus d’un mois maintenant, j’ai eu le temps et l’occasion de faire les boutiques, mais surtout, (en bonne française que je suis), d’observer le style des américaines. Comme en France, il y a de tout, et stigmatiser le style des américaines à une seule impression serait tout bonnement faux. Ainsi, je vais vous parler des différents styles ayant particulièrement retenu mon attention positivement ou négativement.

Tout d’abord, on a la sportive, que l’on retrouve non pas seulement le samedi ou le dimanche matin comme en France, mais tous les jours et à n’importe quelle heure. La sportive new-yorkaise est toujours très bien habillée, souvent en Nike, ou New Balance, elle adopte des sneakers fluo, un petit short ou un legging de running, et est muni de son ipod.

Il y a aussi la citadine typique de l’Upper East Side, souvent avec des lunettes de soleil, elle ne rigole pas, les cheveux bien coiffés, ou tirés, elle aborde un sac Hermès, aucun faux pas n’est admis elle est toujours au top. Victoria Beckham représente parfaitement bien cette femme.

La bobo chic de Soho souvent en jean, et habillée de manière très simple, elle dégage cependant une certaine allure que j’aime beaucoup. Elle ressemble beaucoup à la française lambda (les chevilles ça va), petite robe, ballerines. Bien évidemment on adore !

La fêtarde, on la croise le soir, et plus spécifiquement le weekend sur le bord d’un trottoir le bras levé dans le but d’avoir un taxi. Elle a des talons aiguilles ne faisant jamais moins de 10 cm, porte une robe souvent courte, pailletée, ou avec des détails originaux, et se promène toujours avec une pochette à la main ou un petit sac de soirée (un Chanel fait très bien “l’affaire”).

La décontractée, qui lorsqu’elle n’a pas envie de faire d’effort n’hésite pas à se promener en legging ou jogging car elle se fiche éperdument du regard des autres, et vit pour elle. Jamais je n’oserais sortir comme ça mais j’aime cette atmosphère cool qui règne à New York.

Sur ce, je vous retrouve très vite :) Bonne fin de semaine à tous.

2506

Coco CHANEL

Posted by CAMILLE

Après plusieurs billets sur l’histoire de la mode, je me suis enfin décidée à en consacrer un à Coco Chanel, personnage emblématique. De son vrai nom Gabrielle Chanel est née à Saumur, le 19 août 1883. Elle vit une enfance difficile, puisque sa mère est décédée tôt, et ne connaissant pas son père, elle est contrainte de grandir dans un orphelinat. Elle se rend sur Paris, et se fait modiste en suivant les enseignements de Lucienne Rabaté.

Coco Chanel fonde plusieurs boutiques en France, son but est alors de libérer le mouvement de la femme, et de libérer les tenues. En 1910, elle s’installe Rue Cambon. Dès lors, elle commence à se faire un nom auprès des parisiennes. On lui doit les tailleurs en tweed, le port du jersey, et la coupe à la garçonne.

Dès 1924, elle lance son parfum qui porte sa marque. C’est une grande première pour une styliste. Coco Chanel fait appel à Ernest Beaux qui lui proposera 5 choix de parfums différents, elle choisira le cinquième: c’est ainsi que naît le célèbre N°5.

Ensuite, elle lance la “petite robe noire”, chic et élégante, Coco Chanel s’inspire de ses nombreux voyages pour créer ses collections. Elle choisit de créer des vêtements féminins tout en en empruntant certains détails (tel que le tweed) aux vêtements masculins. Dans les années 30, Coco Chanel a 50 ans et est au sommet de sa gloire. Malheureusement, elle va être contrainte de fermer sa maison à l’aube de la Seconde Guerre Mondiale.

Coco Chanel se fait discrète. Après la Seconde Guerre Mondiale, elle alla s’installer en Suisse. Ses associés souhaitent pourtant relancer les ventes de parfum, après insistance elle accepta. Malheureusement, sa collection d’après guerre fut un échec. Cependant, la naissance du tailleur à quatre poches fut un succès, et relança l’image de la Maison Chanel. Il habilla les plus grandes… Kennedy, ou encore Schneider.

Coco Chanel mourra de vieillesse en 1971 dans sa suite du Ritz qu’elle occupait depuis 15 ans.

  
INSCRIVEZ VOUS A LA NEWSLETTER EXCLUSIF